Le grand jeu de l’écriture

 

 

Après la lecture d’un texte dans un groupe d’écriture,

 

 

souvent je fais faire ce que j’appelle un rappel :

en restant aussi près que vous le pouvez des mots exacts de ce qui a été dit et écrit, répétez un morceau du texte qui qui vous a paru fort.

Donnez des détails exacts : debout dans le champ, je me sentais plus seule qu’un corbeau. 

En plus de nous encourager à nous ouvrir et à accueillir ce qui a été dit, ce genre d’écoute attentive et sans jugement éveille des histoires et des images en nous. 

En écoutant de cette manière, on devient un miroir clair qui reflète la réalité, la nôtre et celle autour de nous.

Nathalie Goldberg, Les Italiques Jubilatoires