Le chant de Grande Ourse

OurseLA PETITE BRODEUSE ET SES SEPT FRERES

Il était une fois...

Bien qu’enfant unique, une jeune brodeuse Cheyenne avait fabriqué sept vêtements d’hommes.

A sa mère qui voulait savoir pourquoi, elle répondit : j’ai vu en rêve mes sept frères. Je désire les trouver et leur offrir ces vêtements.

Les rêves sont sacrés. Tu fais bien de partir à la recherche de tes frères. Connais-tu le chemin, demanda la mère ?

Les rêves sont les maîtres qui apprennent la voie à suivre, dit la petite brodeuse qui s’en alla aussitôt.

Je vous apporte des cadeaux, leur annonça-t-elle dès qu’elle les eut trouvés. Six frères l’interrogèrent : d’où viens-tu ?

Mais ce fut le septième, le cadet, qui parla : c’est moi qui l’ai attirée avec mon pouvoir d’agir à distance. Je voulais une grande soeur.

Ils vécurent heureux, eux prenant soin d’elle et elle, d’eux.

Mais un jour, arriva un bison géant et amoureux : la nation des bisons veut que votre soeur soit des nôtres, expliqua-t-il.

Nous ne vous donnerons pas notre soeur, dirent les frères et voilà qu’ils courent tous avec elle et s’abritent au sommet d’un arbre.

Celui-ci grandit et, avant de tomber sous les assauts des bisons, les dépose sur un nuage.

Que va-t-il advenir ?, s’inquiétaient les aînés.

Ce que nous désirions devenir depuis toujours. J’ai rêvé cet instant, dit Femme Etoile qui emplit alors le ciel de sa broderie étincelante…

Le grand-père dit à son petit-fils : Les choses peuvent changer ici-bas, mais la Grande Ourse est toujours là. Ecoute, tu l’entends, le chant de Grande Ourse ?